Lors d’une réunion en date du 10 septembre dernier, le conseil municipal de Saint-Jacques-le-Majeur a procédé à l’adoption du règlement 284 établissant la citation en tant que bien patrimonial du cimetière de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown.

Le conseil a jugé bon de procéder en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel afin d’assurer la finalité et la pérennité du site présentant un intérêt historique. À ses yeux, cette démarche visant la reconnaissance du patrimoine contribuant au développement du tourisme religieux et de l’appartenance s’inscrit dans une volonté de mise en valeur des attraits de la petite localité.

Le cimetière accueille les dépouilles et les pierres tombales des donateurs des terrains sur lesquels fut érigée la première église, soit Antoine Parent et Philias Laprise.

Histoire
Le cimetière fut implanté en 1909, dans une partie des lots 21B et 22A pour le 6e rang au cadastre officiel, à une distance minimale d’un demi-mille de l’église, ce dernier détail visant à assurer l’espace nécessaire à l’implantation d’un noyau villageois autour de l’église. Le cimetière possède une valeur d’usage en raison du maintien de son activité et de sa fonction. Les familles pionnières de même que des personnages importants dans le vécu de la communauté reposent dans ce cimetière.

Dorénavant, nul ne pourra excaver, ériger une quelconque structure ou morceler ce terrain sans l’autorisation du conseil municipal.