C’est dans une atmosphère chaleureuse et fébrile qu’a été inaugurée la Salle de répétition Robert-Gagnon de L’Harmonie de Disraeli, le 18 mai passé au 310, rue Laurier. Les musiciens bien préparés pour l’occasion ont livré une performance remarquable, ponctuée d’une animation bien ficelée relatant l’histoire de L’Harmonie de Disraeli âgée de 106 ans.

«Passez au suivant» était le thème de ce concert, un clin d’œil aux passeurs de culture qui, à travers les années, ont su transmettre leur passion pour la musique. C’est grâce à ces hommes et à ces femmes engagés et inspirés que l’Harmonie est encore bien vivante aujourd’hui. Robert Gagnon, un homme particulièrement dévoué à initier les jeunes à l’univers de la musique, semble avoir donné une couleur bien spéciale à L’Harmonie de Disraeli. Ses qualités de rassembleur auraient laissé une trace indélébile et teinteraient encore aujourd’hui l’ambiance conviviale qui se dégage de cet ensemble musical. Voilà sûrement une raison qui fait que des membres de partout dans la région se déplacent pour faire partie de l’Harmonie !

Au cours de cette soirée était aussi dévoilée la nouvelle signature graphique de l’Harmonie de Disraeli qui lui donne désormais une image plus actuelle. Le concert Passez au suivant s’est donc avéré être un événement touchant qui a su allier le passé au présent. Nous pouvions d’ailleurs visiter, durant la soirée, une exposition de photos et d’affiches, témoins des différentes époques qu’a traversées cet ensemble musical. Et comme le souffle qui anime l’Harmonie de Disraeli est toujours aussi fort, on peut croire que cette richesse collective n’est pas prête à livrer sa dernière note !