Le 16 septembre dernier avait lieu une rencontre entre les Commissions scolaires et le gouvernement.

Convaincue que le débat doit aller au-delà de celui de la taxation scolaire, la présidente de la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE), Lorraine Normand-Charbonneau affirme : « Ça fait plusieurs années que nous dénonçons les coupures de service et l’augmentation de la structure bureaucratique dans le système d’éducation québécois. »

De plus, elle prévient la population, les gouvernements et les parents que la situation ne peut plus continuer ainsi puisque les compressions sont effectuées méthodiquement et sans questionnement sur leurs conséquences et sur la réussite des élèves.

La FQDE tient à rappeler que les derniers États généraux en éducation ont eu lieu en 1995 et que les acteurs dans les écoles qui travaillent jour après jour à la réussite des élèves sont essoufflés. « Il est plus que temps que les choses changent », ajoute madame Normand-Charbonneau.

Rappelons que la mission de la Fédération est de promouvoir le développement professionnel et l’excellence dans la direction des établissements d’enseignement au Québec et de défendre les droits des directions et directions adjointes d’établissement d’enseignement.

 

Dyane Raymond
Latest posts by Dyane Raymond (see all)